Logo Loading

Enter your keyword

post

L’Etude de faisabilité d’un projet en 4 étapes

L’Etude de faisabilité d’un projet en 4 étapes

1 – ANALYSEZ LES BESOINS DU PROJET

Avant toute chose, vous devez, pour mener une étude de faisabilité, évaluer les besoins de votre projet. Par exemple, le cas le plus « simple » est la création d’une entreprise (le cas est simple pour cette étape en particulier puisque l’on part de zéro . Il faut un local, éventuellement du personnel, par conséquent du mobilier, du matériel de bureau, etc. Une fois les besoins listés, vous pourrez faire une estimation grossière de l’investissement nécessaire à la réalisation du projet. Cela vous permettra de voir assez rapidement sa faisabilité, avant même d’approfondir la question. Si l’investissement dépasse ce que vous ou votre entreprise peut assurer, il faut faire évoluer le projet, changer de projet ou trouver de nouvelles sources de financement.

2 – ÉTABLISSEZ DES SCÉNARIOS

Si, après une analyse sommaire des besoins, il apparaît que le budget du projet correspond à vos capacités de financement ou à celles de votre entreprise, vous pouvez passer à l’étape de la réalisation de scénarios.

Il s’agit là, exactement comme pour un business plan, de mettre en place des prévisionnels, en particulier financier, fondés sur une sorte de jeu de rôle. C’est en effet lors de cette étape que vous intègrez non seulement vos stratégies de communication et vos stratégies commerciales, mais c’est aussi là que vous intégrez la prise en compte de l’environnement (l’environnement en terme de marché, s’entend). Vous devrez en effet d’abord établir une matrice SWOT (pour Strengh, Weakness, Opportunities and Threats). En gros, il s’agit d’un tableau à 4 cases réparties en deux colonnes dans lesquelles vous inscrivez les éléments correspondants :

  • Les forces de votre projet
  • Ses faiblesses
  • Les opportunités en terme de marché
  • Les menaces en terme de marché (elles peuvent concerner la concurrence, la législation, des évolutions technologiques, etc.)

À partir de cette matrice vous pouvez établir des stratégies de communication, de commercialisation, etc. et les mettre à l’épreuve de différentes possibilités. En d’autres termes, vous faites des prévisions, mois par mois, voire semaine par semaine, pour « visualiser » l’évolution du projet. Typiquement, pour reprendre l’exemple de la création d’entreprise, cela peut être l’évolution du CA au fil des semaines. Veillez à établir au moins 3 scénarios : un optimiste, un neutre et un pessimiste. Idéalement, votre projet doit tenir la route même dans le scénario pessimiste. Si ce n’est pas le cas, reprenez depuis le départ.

3 – SÉLECTIONNEZ LE SCÉNARIO

Il faudra bien se fixer à un moment. Et même si, bien évidemment, vous ne pouvez prédire l’avenir et qu’il y a fort à parier que vos scénarios ne tiendront pas 3 mois face à la réalité, il va bien falloir en choisir un comme fondement de votre stratégie de mise en place de votre projet.

Mais gardez les autres scénarios en tête : ils pourront vous servir à ajuster votre stratégie au fil du temps.

4 – LANCEZ LE PROJET

Il s’agit ni plus ni moins de la concrétisation de ce que vous avez établi sur papier. Mais si vous avez mené avec soin votre étude de faisabilité, cette étape, qui effraie beaucoup de porteurs de projet au début, devient une simple formalité quand on a derrière soi toute une préparation minutieuse et solide.

No Comments

Add your review

Your email address will not be published.